Visions et buts de notre assemblée

  • ÉNONCÉ DE MISSION

    Devenir une église de disciples matures et équilibrés, pour répandre le Royaume de Dieu de façon pertinente dans toutes les sphères de la société.
  • « Quand il n’y a pas de vision, le peuple est sans frein... »

    (Prov. 29 : 18 a) Le but d’un tel document est de vous informer de notre vision et de nos croyances en tant qu’église, afin qu’ensemble nous marchions vers un même but. Il est important que ce soit mis par écrit, afin que nous puissions souvent le consulter, pour voir si nous rencontrons bien nos objectifs. Ce document nous servira donc de guide, pour voir si nous nous égarons des buts fixés, ou si nous manquons d’équilibre en tant qu’assemblée (ou même individuellement). Ce guide a été rédigé d’une manière générale (très flexible) et il pourrait facilement s’appliquer à presque toute église locale. Nous avons omis intentionnellement des détails, comme par exemple des projets ou ministères précis que nous pourrons accomplir (Ex. café, centre de jour, équipe de mimes, déroulement de la réunion du dimanche, etc.) tout simplement parce que ce texte est comme un « tronc d’arbre » (fondement principal) et que ces projets sont comme des « branches » qui pourront être ajoutées (et parfois même retranchées) selon les directives du Saint-Esprit dans des périodes bien précises. Ce texte n’est pas « coulé dans le ciment » et pourrait être modifié selon les besoins (ou du moins amélioré) du Royaume de Dieu, il est important d’écrire notre vision, afin qu’elle soit le plus claire possible. Tout comme le prophète Habacuc, nous pouvons dire : « L’Éternel me répondit en ces termes : Écris une vision, grave-là sur les tablettes, afin qu’on la lise couramment. Car c’est une vision dont l’échéance est fixé, elle aspire à son terme, elle ne décevra pas. Si elle tarde, attend-la, car elle s’accomplira certainement. » (Hab. 2 : 2-3)
  • Influencer notre société

    En tant que chrétien(ne)s vivant au sein de notre société et culture particulière, nous croyons qu’individuellement et (ou) corporellement, nous devons nous engager à servir nos contemporains et à être des instruments d’influence et de changements, là où il y a lieu. Notre désir n’est pas de « christianiser » notre société et culture sans que les gens ne viennent à une conversion à Jésus-Christ, mais nous tenons quand même à influencer la société avec les principes du Royaume de Dieu, et à aider à bâtir la société dans laquelle nous vivons, dans les domaines suivants : Religion Famille Monde de l’éducation Politique Médias Arts et loisirs Monde des affaires Science et technologie Nous croyons que ceci nous est impossible à réaliser seuls, mais plutôt en collaboration et en unité avec les autre églises chrétiennes. Nous sommes toutefois réalistes et savons que nous ne vivrons jamais dans une société parfaite, sauf lors du retour de notre Seigneur Jésus-Christ.
  • Un désir d’équilibre

    Malgré les caractéristiques et les appels qu’il y a sur chaque église locale ou mouvement d’église, au Centre Chrétien Métropolitain (C.C.M.) nous visons (sans prétention et par la grâce de Dieu), à devenir une église mature et bien équilibrée qui accentue tous les domaines de la vie chrétienne. Il y a dans le christianisme historique et présent, 6 « courants » ou caractéristiques. · Contemplation : Une relation intime avec Dieu en passant du temps de qualité dans la prière, par l’adoration, la méditation et le silence. · Sainteté : Vivre sans légalisme, sectarisme ou exclusivité une vie de pureté, d’intégrité et d’honnêteté, devant Dieu et les autres. Par la grâce de Dieu et dans l’humilité, apprendre à laisser Dieu changer les aspects de notre vie qui ont besoin de transformation. · Vie charismatique : Vivre quotidiennement une vie remplie du Saint-Esprit, en mettant au service des autres, les dons spirituels que Dieu nous a donnés, tout en produisant le fruit de l’Esprit (Gal. 5 : 22) au sein de ce combat spirituel. · Justice sociale : Comme ambassadeur de réconciliation, avec l’amour et la compassion que nous avons par Jésus-Christ, vivre une vie d’entraide, envers ceux et celles qui sont dans le besoin, particulièrement les plus pauvres et les plus démunis. Dénoncer les injustices sociales autour de nous ainsi qu’à l’étranger, en essayant d’y apporter des solutions concrètes et pratiques, basées sur la Parole de Dieu. · Pratiques évangéliques : Vivre une vie basée et centrée sur la Bible, en s’efforçant d’approfondir davantage la Parole de Dieu par la lecture, la méditation et l’étude régulière. Ouvrir notre bouche pour expliquer aux autres le message de l’évangile du Royaume de Dieu et témoigner librement de ce que Dieu à fait dans nos vies. · L’incarnation : Appliquer de façon pertinente et contextuelle, les principes bibliques dans tous les aspects de notre vie et de nos professions ainsi que dans les domaines d’influence de notre société (arts et loisirs, affaires, familles, religions, science et technologie, politique, médias, éducation). Participer au changement de notre société en visant l’excellence et la créativité, sans pour autant mettre de coté les valeurs et les vertus chrétiennes.
  • Quelles sont nos valeurs ?

    Nous nous engageons à : Être des témoins fervents de l’Évangile au (Canada) et auprès des autres nations. Servir avec simplicité de cœur et humilité. Influencer sans dominer. Exercer un ministère de réconciliation et de restauration envers les vies et relations brisées. Mettre une emphase sur la louange et la manifestation des dons spirituels parmi notre association d’églises. Discerner, poursuivre et participer aux vents de rafraîchissements ou de réveils du Saint-Esprit. Développer des relations intègres à travers le Corps de Christ, sans exclure personne.
  • Bâtir l’Église ou la maison de Dieu

    Nous sommes une communauté chrétienne contemporaine, avec un message de réconciliation (2 Cor. 5 : 18-20) et désirant apporter des alternatives au niveau personnel et social. Notre base missionnaire comprend « LE GRAND COMMANDEMENT » (Mat. 22 : 34-40) et « LE GRAND MANDAT » (Mat. 28 : 16-20) donnés par Jésus-Christ. Notre vision missionnaire est internationale mais nous réalisons que nos quartiers et notre ville sont nos principales « terres de mission » (Jér. 29 : 7 et Jos. 1 : 3a) Nous désirons travailler en étroite collaboration et en unité avec les autres églises et mouvements chrétiens.
  • Nous sommes tous des pierres vivantes, et comme de sages architectes, nous voulons ériger la maison de Dieu.

    1) Fondement Nous voulons aider à bâtir une église ayant comme seul fondement Jésus-Christ. (1 Cor. 3 : 9-15, Mat. 16 : 18, Ésaïe 28 : 16) 2) Fruit de l’Esprit Nous croyons qu’une vie centrée sur Jésus-Christ devrait produire le fruit de l’Esprit (Gal. 5 : 22) dans la vie des individus et de l’Église. 3) Notre « thermomètre » spirituel Le résultat, ou le fruit, d’une église en bonne santé repose sur les 3 aspects suivants : la foi, l’espérance et l’amour. C’est notre « thermomètre spirituel » (1 Cor. 13: 13; Col. 1: 1-5; 1 Thes. 1: 1-3; 2 Thes. 1: 1-5; 1 Tim. 1: 5; 2 Tim. 1: 12-13; Tite 1: 1-3) 4) Nos piliers Ce fondement solide nous permet d’ériger les 4 piliers suivants :
  • ORTHODOXIE – COMMUNAUTÉ – PERTINENCE - MISSION

    A. L’orthodoxie (ou conformité Biblique) : Être conscient et conforme à la vérité. Avoir un solide fondement doctrinal sans pour autant être dogmatique ou légaliste. Un message sans compromis, basé sur l’autorité de la Bible. L’orthodoxie nous amène à une stabilité dans ce monde si changeant. Elle pourvoit une base pour une morale et une éthique claires, au sein d’une société permissive ou tout semble relatif. B. La communauté : Être à l’écoute et sensible aux besoins personnels et collectifs. Voici cinq aspects importants de la communauté : avoir l’opportunité de s’impliquer, avoir un sentiment d’appartenance, insister sur la famille, construire l’estime de soi, tenter de rencontrer les besoins personnels et collectifs. Il est donc important que chacun(e) trouve sa place et partage le travail à accomplir, tous unis dans un même esprit de respect et d’amour. (Actes 2 : 41-47; 4 : 31- 34; 1 Jean 3 : 16-18; 1 Jean 4 :7; Jean 13 : 34-35; Éph. 4 :1-17; 1 Cor.12) C. La pertinence : Être au courant de l’actualité. Se tenir « à la fine pointe » des courants et des besoins de notre époque. Agir avec autorité et sagesse, en « s’incarnant » au sein de notre société. Il y a un besoin d’enseignements et de prédications qui équipent les croyant(e)s à exprimer leur foi dans leur entourage (au travail, à l’école, avec la famille et le voisinage) et qui leur fournit les outils nécessaires pour répondre avec compassion, sagesse et discernement aux besoins qui les entourent. Créer des options, des alternatives excitantes pour notre culture et notre société. Pour qu’une église soit « à la fine pointe » de son époque, elle doit être ouverte à aborder et à prendre position sur les sujets difficiles (Par exemple sur la violence familiale, les abus envers les enfants, le racisme, l’écologie, le divorce et le remariage, l’alcoolisme et la toxicomanie, la sexualité, la justice sociale, l’avortement, l’euthanasie, la place de la femme dans notre société et dans l’église, etc.) (1 Chro. 12 : 33a; Actes 17) (Paul à Athènes; 1 Cor. 9 : 20-23) D. La mission : Être en contact avec les besoins des gens en-dehors de l’église. Communiquer notre foi ainsi que l’amour, la miséricorde et la justice de Dieu au niveau personnel et collectif. L’église doit créer des ponts avec la communauté non-croyante et tenter de répondre à ses besoins. Ceci inclut le domaine spirituel, l’entraide personnelle et sociale, la justice sociale, etc. L’église est donc appelée à évangéliser (proclamation en paroles), à faire des oeuvres de compassion, à être une voix prophétique pour la justice sociale au niveau local et international. Évangélisation : És. 61 : 1-3; Marc 16 :15-18; Ro. 10 : 13-18; Action sociale : Ja. 2 : 15-16; Mat. 25 : 35-40; És. 58 : 6-12; Justice sociale : Ja. 5 : 1-4; És. 1 : 17; És. 10 : 1-2; Prov. 31 : 8-9; Ps. 82 : 3-4) 5) Croissance spirituelle et formation en tant que communauté chrétienne, ainsi que pour accomplir nos objectifs et amener les membres de l’église à une maturité spirituelle et humaine, nous voyons l’importance : a) De nous rassembler en petits groupes pour croître spirituellement et mettre au service des autres nos dons spirituels et talents. b) De nous rassembler en plus grand groupe (célébration du dimanche matin), afin d’avoir une perspective de l’ampleur de l’œuvre de Dieu, d’être encouragés et stimulés dans notre marche spirituelle, pour réaliser que nous ne sommes pas seuls et que nous sommes unis. c) Du suivi (ou accompagnement) individuel (pour ceux et celles qui le désirent, (2 Tim. 2 : 2), pour former des disciples de Jésus-Christ et afin que ces mêmes personnes puissent en former d’autres à leur tour. d) La formation communautaire selon les besoins et les possibilités, il est aussi essentiel (pour ceux qui le désirent) d’avoir des cours de formation biblique (ou théologique), missionnaire ou spécialisée, en plus des cadres de la réunion de la grande assemblée et des groupes-maison. Ex. : École de Ministère International (E.M.I.), groupes de formation de disciples, groupe d’études théologiques, etc. 6) Participation de tous, selon les dons et les appels. Croyant à la participation de tout le Corps de Christ (l’Église), il existe plusieurs services et départements au C.C.M. où les individus qui le désirent, peuvent s’impliquer. Ex. : Église des enfants, conciergerie, placiers (ères), musique, secrétariat, etc. 7) En tant qu’église (ou expression) locale, unie au reste des autres assemblées de la ville, nous voulons aussi mettre à profit le(s) don(s) (ou l’appel particulier) que Dieu nous a donné en le mettant au service des autres. Ex. arts, guérison intérieure, unité et réconciliation, etc. N.B. : Ceci peut changer avec le temps et avec les ministères et les dons qui s’ajoutent à l’église. 8) Le « ciment » essentiel qui permet de construire et solidifier toute cette maison, c’est le Saint-Esprit, se manifestant avec puissance par des signes et prodiges, une vie de prière fervente, l’utilisation de tous les dons spirituels, et surtout une adoration profonde et intime de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ.

Une ville transformée